• Amour d'antan

    Amour d’antan

     

    Les jours sont passés puis les semaines, les années. Les fous rires et la complicité ont laissé place aux engueulades et à la solitude. Nos moments de bonheur se sont éloignés nous laissant à l’agonie, l’un étouffant l’autre, l’autre étouffant l’un. Ma souffrance n’égalait que mon envie de te voir disparaitre. Tu étais tout, je n’étais rien. Je me suis réjouis de ton sourire jusqu’à ce que l’ennui me gagne.
    Pourquoi n’as-tu pas vu ce que je devenais ? Pourquoi as-tu essayé de me « sauver » ? Pauvre enfant, cesse de me fixer de tes yeux vitreux. Tu as le teint pâle mon amie et ton silence m’apaise… Ne trouves-tu pas que nous avons formé un beau couple ?
    Je sais très bien qu’à l’heure actuelle ce n’est pas ta préoccupation mais vois-tu le plus important dans cette histoire c’est qu’elle ce soit terminée.


  • Commentaires

    1
    Dimanche 2 Avril à 14:47
    Je n'ai pas grand chose à dire, mais cela ne veut pas dire que je n'ai pas aimé! C'est très beau, tout en restant simple et court…
      • Jeudi 13 Avril à 15:05

        Merci, c'est un petit texte que j'ai retrouvé il y a peu, du coup je l'ai publié puisque j'ai un peu de mal à écrire en ce moment...

      • Vendredi 14 Avril à 11:28
        Oh, qu'est-ce qui se passe ?
      • Samedi 15 Avril à 00:29

        Les études, c'est la pleine période d'examens jusqu'à juillet en plus des travaux qu'il y a chez moi. J'essayerai de me reprendre en juillet.

      • Samedi 15 Avril à 21:56
        Ah, je comprends.
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :